Revenir au site

Finalement ce n'est que du bon-sens, non ?

PRAGMATISME ? BON-SENS ? SOMMES NOUS TOUS ÉGAUX ?

· Bon sens,Lean,Méthodologie

Comment interpréter des paradigmes conditionnés par des années de "on a toujours fait comme ça" ?
Quelle foi apporter à des propos de personnes déçues ?
 

Combien de fois sommes-nous resté coi devant ce qui nous semblait être de la mauvaise foi ?

Et pourtant, chacun d'entre nous doit avoir la conviction de détenir la vérité, ou d'être dans son bon droit.

Donc qui est celui qui a tort ou qui se trompe, si ce n'est pas nous ? Et qui est cet autre, sinon un autre "nous" qui pense la même chose ?

Cela est sans fin .....

Où se trouve la réalité des choses ? Faut-il respecter les règles sans les remettre en question ? Parce que c'est comme ça ?

Alors .... que penser de ce propriétaire qui a su régler son problème de parking .... à sa manière. Sa manière est-elle mauvaise ?

Est-ce de la naïveté de croire en l’honnêteté intrinsèque de l'Homme ? S'il agit comme cela, est-ce parce qu'il n'a pas trouvé une autre façon de faire ?
 

Je ne sais pas, mais en tout cas, dans mon métier de consultant, je ne m'autorise pas d'autre mode de pensée. Et je lui en suis gré, car il m'a régulièrement permis de dépasser les a priori et les jugements hâtifs qui pourraient nuire à la bonne analyse d'une situation sur laquelle je dois plancher afin d'aider mon Client à transcender ses résultats.


Sans jamais chercher à utiliser la métaphysique dans mes accompagnements ("nous ne sommes pas des assistantes sociales" me disent mes clients) et en évitant l'éternelle "empathie", utilisée à tort et à travers par des "apprentis coach", le pragmatisme des méthodes et des outils du lean ont toujours aidé mes Clients à s'approprier et à développer de véritables aptitudes à changer les paradigmes néfastes de l'entreprise et à inculquer un peu plus de "bon-sens" dans leur organisation et dans leurs méthodes de travail.


Mais ce "bon-sens", est-il équitablement réparti chez chacun d'entre nous ?
 

On pourrait en douter tant les situations que nous vivons peuvent être ubuesques, surtout quand on découvre les facteurs déclenchant ...


"L'intelligence c'est la chose la mieux répartie chez les hommes parce que quoi qu'il en soit pourvu, il a toujours l'impression d'en avoir assez, vu que c'est avec ça qu'il juge" disait Coluche ....... " Peut-on dire la même chose du bon-sens ? Je ne suis pas loin de le croire.
 

Mais alors comment faire pour emmener tout ce monde dans la Voie de l’Excellence ? Dans cette Démarche de Progrès importante pour la pérennité de l'entreprise ?

Est-il donc pertinent de vouloir développer ce fameux bon-sens chez tout le monde ? Existe-t-il une "école du bon-sens" ? Un diplôme du bon-sens ? ......... Ou bien est-ce comme pour la motivation, cela ne s’acquiert pas, cela fait partie de l'inné ?

Il y a quelques années j'aurais approuvé, mais aujourd'hui mon analyse est plus positive : "chacun peut développer DU bon-sens dans une certaine mesure, avec des conditions qu'il est vital de connaitre :

  1. Une organisation orientée Clients, à tous les niveaux, pour focaliser les énergies vers les "vrais" problèmes à résoudre et fédérer un esprit de corps "tous unis pour satisfaire les clients".
  2. Une résolution collective (un groupe démarre à 2 !!!) pour améliorer les processus et éviter le "chacun se dém....de". (je vous renvoie vers un autre de mes articles : http://frconseil-formations.com/blog/vous-avez-dit-management).
  3. Des méthodes de travail éprouvées et connues de tous (travail au standard, formations aux outils du lean à tous les niveaux, communication montante et descendante), pour empêcher les isolements et les situations "hors contrôle".
  4. Faire de la capitalisation du savoir et de son partage un axe majeur de sa stratégie de l'excellence, pour enrichir chacun des richesses de la collectivité et assurer la pérennité des clés qui font le succès de l'entreprise et éliminer les contraintes qui la freinent.
  5. Maintenir une volonté de flexibilité au sein de l'entreprise et de ses services (rien n'est figé, tout est évolutif dans une démarche de progrès organisée), pour éviter l'enlisement dans un confort apparent et source de déclin.
Pour tous les habitués du KAIZEN et de son ESPRIT, il est aussi intéressant de se rappeler les fameux 12 principes qui ont bercé les années 90, mais qui sont toujours d'actualité. Comme quoi, les bonnes pratiques perdurent toujours ....
Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OKAbonnements générés par Strikingly